ALEXANDRA LAPIERRE
Biographie
portrait
portrait
Après des études de lettres à la Sorbonne, Alexandra Lapierre part comme boursière aux États-Unis. Elle est reçue comme metteur en scène à l'American Film Institute, puis à l'University of Southern California à Los Angeles. Elle y écrit ses propres scénarios, remporte plusieurs prix dans les festivals de courts métrages, et reçoit une seconde bourse d'études de l'Association des Femmes Universitaires Américaines, association qui l'élit dans ses rangs et lui permet d'achever son "Master of Fine Arts" en 1981. Elle revient vivre à Paris et reprend ses recherches dans les bibliothèques françaises sur l'ascension de l'une des douze grandes courtisanes du Second Empire. Son premier roman, La Lionne du boulevard, qui sera publié par les éditions Robert Laffont en mars 1984, remportera un succès critique et populaire.

Dès lors, Alexandra Lapierre ne cessera plus d'écrire.

Alliant le sérieux du chercheur universitaire à l'audace de l'aventurière sur le terrain, son oeuvre s'appuie sur un travail d'enquêtes et de fouilles dans les archives. Ses recherches, qui s'apparentent à une filature à travers les âges, lui permettent de respecter les faits, de remettre les événements dans leur contexte et de ressusciter les destins bouleversants de grandes figures oubliées par l'Histoire. Ainsi l'épouse américaine de l'écrivain Robert Louis Stevenson, Fanny Stevenson, qui fut chercheuse d'or dans le Nevada, peintre à Barbizon et planteuse aux îles Samoa. Artemisia Gentileschi, la première femme peintre qui gagna sa vie à la force de son pinceau, travaillant pour les papes à l'aube de l'ère baroque. Et William Petty, le voleur d'éternité : l'aventurier anglais qui écuma les mers de l'Empire ottoman au temps de Shakespeare, enleva par la ruse les vestiges de la Grèce antique, et remplit de trésors les plus beaux musées du monde.

Tout l'honneur des hommes, paru à la fin de l'année 2008, raconte l'impossible choix de Djemmal-Eddin Shamil, un jeune cavalier du Caucase pris en otage par le tsar Nicolas Ier, au XIXe siècle, pour être élevé à la cour de Russie. Le livre retrace la tragédie de ce personnage oublié, un homme d'une immense envergure, déchiré entre deux cultures et deux fidélités, qui va tenter de changer le cours de l'Histoire et d'imposer la paix entre ses deux patries. Pour le rendre à la vérité et à la vie, Alexandra Lapierre a enquêté dans les bibliothèques de Moscou et de Saint-Pétersbourg, poursuivant son héros jusque dans les villages de Géorgie et les montagnes du Caucase.

L'Excessive, consacrée au splendide destin d'une amie de Casanova parait en mai 2010. Issue de la petite noblesse, Miss Elizabeth Chudleigh devint la protégée du roi d'Angleterre et de l'impératrice de Russie, Catherine II. Dans un siècle d'abus, de périls, et de voluptés, elle connut tous les fastes et toutes les humiliations. Libertine, adultère, bigame, Miss Chudleigh aima la vie avec excès, elle aima le pouvoir et les hommes avec passion. Elle en fut aimée à la folie.

Je te vois reine des quatre parties du monde – l'épopée de celle qui alla plus loin que Christophe Colomb –, sera publié par Flammarion fin mars 2013, au terme de trois années de recherche dans les bibliothèques et les archives d'Espagne et du Pérou,
Roman d'amour et roman d'aventure, Je te vois reine... est fondé sur une histoire vraie : l'incroyable histoire de la très grande aventurière qui fut la première et la seule femme amirale de l'armada espagnole, au temps des conquistadors. Elle s'appelait  Doña Isabel Barreto. Elle rêva les mêmes rêves que les hommes et partit de Lima sur l'océan Pacifique, en quête du Cinquième continent, l'Australie. C'était en 1595. Ses découvertes passèrent à la trappe de l'Histoire : il faudra attendre les expéditions des navigateurs du XVIIIe siècle pour que les routes maritimes explorées par Isabel Barreto et les îles qu'elle aborda et nomma –  entre autres, les îles Marquises – réapparaissent sur les cartes...

Son dernier roman, Moura, la mémoire incendiée parait chez Flammarion en mars 2016. Fruit d'une longue enquête en Russie, aux États-Unis et dans toute l'Europe, le livre raconte l'immense destin d'une aristocrate ukrainienne qui deviendra la passion d'un agent secret britannique durant la guerre de 14 ; la muse de l'écrivain Maxime Gorki pendant la Révolution bolchévique... Avant de se lier à l'auteur de La Guerre des Mondes, le romancier anglais H.G Wells, dont elle sera la dernière compagne. Le portrait d'une femme que ses contemporains jugèrent "la femme plus intelligente de sa génération".


portrait
portrait
portrait


Distinctions

• Chevalier dans l'Ordre des Arts et des Lettres (2005)
• Donna per la Cultura de la ville de Rome (2001)
• Honorary Award of the Association of American University Women (1982)
• Prix Jack Nicholson pour l'écriture et la réalisation du Collectionneur d'antiquités (1981)

Bibliographie

La Lionne du boulevard, Robert Laffont, 1984
Un homme fatal, Robert Laffont, 1987
L'Absent, Robert Laffont, 1991
Fanny Stevenson, Robert Laffont, 1993
Artemisia, Robert Laffont, 1998
Le Salon des petites vertus, Robert Laffont, 2000
Le Voleur d'éternité, la vie aventureuse de William Petty, Robert Laffont, 2004
Les grandes aventurières, 1850-1950, coll. avec C. Mouchard, Arthaud 2007
Tout l'honneur des hommes, Plon, 2008
L'Excessive, Plon, 2010
Artemisia Gentileschi, ce qu'une femme sait faire, Gallimard 2012
Je te vois reine des quatre parties du monde, Flammarion 2013
Moura, la mémoire incendiée, Flammarion 2016

Prix littéraires

• Prix du Premier Roman de la Fondation Paribas pour La Lionne du boulevard
• Grand prix des lectrices de Elle, 1994 pour Fanny Stevenson
• Prix du XVIIe siècle décerné par la Sorbonne et les Universités de France pour Artemisia
• Book of the Week décerné par la BBC (Londres) pour Artemisia
• Premio Fiore di Roccia (Italie) pour Le Salon des petites vertus
• Prix des Romancières 2009 pour Tout l'honneur des hommes
• Prix Vivre Plus 2009 pour Tout l'honneur des hommes
• Prix de la Mer 2013 pour Je te vois reine des quatre parties du monde
• Prix HISTORIA 2013 du Roman Historique pour Je te vois reine des quatre parties du monde
• Prix Marine et Océans 2013 pour Je te vois reine des quatre parties du monde
• Grand Prix de l'héroïne "Madame Figaro" 2016 pour Moura, la mémoire incendiée

Traductions

La Lionne du boulevard : publié en Italie, en Espagne et en Chine.
Un homme fatal : publié en Allemagne et en Espagne.
L'Absent : publié en Espagne et en Pologne.
Fanny Stevenson : publié aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Italie, en Pologne et en Espagne.
Artemisia : publié aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Chine, en Corée, en Italie, en Espagne et en Hollande.
Le Salon des petites vertus : publié en Italie et en Espagne.
Le Voleur d'éternité, la vie aventure de William Petty : publié en Italie, en Espagne et au Portugal.
Elles ont conquis le monde. Les grandes aventurières, 1850-1950 : publié en Allemagne, aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Espagne.
Tout l'honneur des hommes : publié aux États Unis, en Italie, en Espagne et en Pologne.
L'Excessive : publié en Italie, en Espagne, traduit en anglais.
Je te vois reine des quatre parties du monde, publié en Espagne, en Italie, en Russie et au Pérou.